OU TROUVER DE L’ARGENT POUR METTRE EN PLACE MON PROJET?

Ca c’est un véritable casse tête chinois dans le processus de la mise en place d’un projet. Tout jeune entrepreneur africain ne me dira certainement pas le contraire. Pas qu’il s’agisse uniquement d’un problème du continent (Enfin je pense hein!!!) .

En effet mettre en place un projet demande des moyens financiers et matériels. Ce besoin de financement dépend d’un projet à un autre et des différents stades du projet. Selon que le projet soit à  l’étude de faisabilité, au développement ou au lancement . le montant et la source de financement sont plus ou moins différents.

  •  L’étude de faisabilité, pour évaluer le projet, pour la recherche et le développement. Cette partie est le plus souvent financée soit par des fonds propres issus d’une épargne,  soit par l’apport d’un proche faisant de lui un actionnaire, soit d’un prêt personnel sans crédit ni garantie personnelle; soit d’un concours surtout quand il s’agit d’un projet innovant.
  •   La phase de développement qui est le plus souvent celle de création de prototype et de teste des produits nouveaux. le financement ici peut provenir des business angels qui sont  un réseau de particuliers qui souhaitent investir dans des entreprises à potentiel et en plus de leur investissement, ils accompagnent et mettent à disposition de l’entrepreneur, leurs compétences, leur expérience, leurs réseaux relationnels et une partie de leur temps. On peut également nommer ici (pour cette phase) le crowdfunding (Une artiste gabonaise  à également levé des fonds en Europe par ce procédé.) qui est une nouvelle méthode de financement.
  • Nous avons pour la phase de lancement des prêts bancaires ou  l’ouverture du capital qui permettront  la mise en place des canaux de distribution sur le marché national comme sur l’international des produits.

Cette liste de moyens n’est pas exhaustive de même que les motifs. Cependant quel qu’en soit les cas, la décision ou le choix du mode de financement doit être faite de façon réfléchie et suivant le degré d’implication managériale  externe supportable par le porteur de projet , des prévisions financières et stratégie de l’entreprise.